Mairie de Vert-en-Drouais - 37 Rue Charles Waddington 28500 Vert-en-Drouais | Tél : 02 37 82 91 01
Mairie de Vert-en-Drouais (28)
Mairie de Vert-en-Drouais (28)
Mairie de Vert-en-Drouais (28)
_____________Vert-en-Drouais le Bourg
Mairie de Vert-en-Drouais (28)
_____________Vert-en-Drouais Le Luat
Mairie de Vert-en-Drouais (28)
_____________Vert-en-Drouais Le Plessis

Anciens Combattants Vert-en-Drouais Quand le Château était Ambulance Militaire

cliquer sur la carte postale pour agrandir

En 1914, le château de Vert-en-Drouais était la propriété de Madame Bertha Hadjes qui l'avait reçu en cadeau de son père lors de son mariage avec Charles Waddington riche industriel du textile propriétaire de filatures et usines  en vallée d'Arve .

Dès le début du conflit, les hôpitaux de l'arrière furent submergés par les vagues de blessés transférés du front par trains sanitaires.

L'idée fut de mettre en place des "ambulances Militaires" :

Le rôle de ces ambulances étant de suivre les bléssés pendant leur convalescence après les interventions lourdes  en hôpital et ainsi de libérer des lits d'hôpitaux.

A la demande des autorités, Madame Harjes transforma une annexe du château en ambulance. 

Une quinzaine de blessés pouvaient y être accueillis. Madame Harjes s'investit personnellement dans son rôle d'hotesse et d'infirmière.

Le fonctionnement de ces ambulances et les soins apportés furent le fait du dévouement indéniable des hommes et femmes du Servivce de Santé des Armées associés aux bénévoles locaux qui offrirent  le toit, le coucher, l'hygiène, les repas et la reconstruction morale d' hommes atteints dans leurs chairs et leurs esprits.

Il ne faut pas oublier tous les anonymes du village, des âmes charitables touchées de compassion, qui adresserent des secours en nature et en argent.

Cette ambulance fut régulièrement visitée par des inspecteurs administratifs qui enregistraient leurs observations sur des registres : nourritue suffisante, hôpital bien tenu, pas de réclamations des blessés......

Madame Bertha Harjes organisa aussi des manifestations champêtres où venaient se produire des artistes....

Ci-dessous le témoignage d'un blessé soigné à l'ambulance de Vert-en-Drouais:

http://etsinexonmetaitconte.fr/hommage-a-mon-grand-pere-arthur-et-a-mon-arriere-grand-pere-pierre-boucher/

A ce cela on peut rajouter un témoignage anonyme d'un blessé à l'époque :
".... on y était mieux que chez les bonnes soeurs et en plus on avait droit à une chopine....."  

Paroles de poilu.... !!!!!